Return to site

Bilan de notre université de rentrée

par Jérémy FASS, Candice FOEHRENBACH et Théo LAZUECH

Le samedi 14 octobre, Cédric Villani a tenu sa première grande université de rentrée à la faculté d’Orsay. Retour sur une journée aussi riche qu’animée !

    La journée a commencé à 9h30 avec une conférence sur la réforme de nos institutions et notamment de l’Assemblée Nationale. Grand projet de l’actuel président François de Rugy, la réforme de l’Assemblée Nationale qu’il souhaite porter vise à la rendre « plus démocratique, plus efficace et plus moderne ». Cette réforme s’appuiera sur les travaux de sept groupes de parlementaires crées spécialement pour réfléchir à cette question et faire des premières propositions dès le mois de décembre. Parmi les sujets qui seront à l’étude dans les mois à venir, l’accélération des procédures législatives, la réduction du nombre de parlementaire ou encore l’implication des citoyens dans le processus législatif. 

Cédric Villani et son suppléant Baptiste Fournier ont donc pris la parole pour présenter le fonctionnement actuel de nos institutions, avec ses avantages et ses manques, et présenter les réformes envisagées. 

    A l’issue de cette première conférence, les 60 premiers participants se sont répartis en trois ateliers de réflexion sur des thèmes variés : 

  • Quelle Europe pour demain ? 
  • Comment améliorer la prise en charge des personnes en situation de handicap ? 
  • L’égalité femme / homme dans notre société. 

Animés par des militants de la circonscription, ces ateliers de réflexion avaient pour but principal de favoriser le dialogue et la remontée d’idées. Après une heure de consultation, chaque groupe était, en effet, chargé de présenter un bilan exposant problématiques et propositions. Les restitutions des travaux de chacun de ces groupes sont d’ailleurs également à retrouver sur le site internet de Cédric Villani. 

    Après un déjeuner convivial, les 250 participants ont pris part à la grande conférence de l’après-midi intitulée : « Le Plateau de Saclay : quel cadre de vie pour demain ? ». Pour animer celle-ci, nous avons eu le plaisir de recevoir Amélie de Montchalin, députée de la 6ème circonscription de l’Essonne (Massy, Palaiseau, Morangis, Igny, Wissous, Chilly-Mazarin) et coordinatrice du groupe La République en Marche à la commission des finances. Cette conférence a été pour les deux députés l’occasion d’exposer de nouveau leur vision commune de cette zone si particulière : une accessibilité renforcée qui respecte le caractère rural du plateau tout en permettant de faire de la zone un pôle scientifique central en France autour duquel s’articuleront les deux pôles universitaires annoncés par le président Emmanuel Macron au cours de son allocution à Centrale Supelec. 

    Enfin, en conclusion de cette journée, Cédric Villani a donné sa première Réunion de restitution. Ces réunions qu’il souhaite organiser trimestriellement auront pour but de rendre compte aux électeurs et aux habitants de la circonscription de tous ses projets à l’Assemblée Nationale. Il a donc ouvert cette première restitution en relatant brièvement ses premières semaines de députés qui se sont fait sur un rythme soutenu : trouver des collaborateurs, appréhender le règlement, gérer les sollicitations et surtout comprendre l’emploi du temps ! Peu à peu, les choses ont trouvé leur place et il s’est vite habitué à ses nouvelles fonctions de député. Parmi ses premières prises de position, ses interventions sur le Verrou de Bercy ou encore sur la loi de Confiance. Néanmoins, Cédric Villani s’est rapidement vu confier une mission gouvernementale sur l’intelligence artificielle. Accompagné d’une jeune équipe du Conseil National du Numérique ainsi que de Marc Schonaueur, chercheur de renom en matière d’IA, il est chargé  de remettre fin janvier un rapport présentant les avantages concurrentiel de la France en matière d’intelligence artificielle qui permettra au gouvernement d’orienter ses politiques en la matière. Parmi ses autres engagements, une mission confiée par le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, pour améliorer l'enseignement des mathématiques à l'école. Il travaillera, pour cela, de concert avec Charles Torossian, inspecteur général de l’académie nationale afin de recenser les pratiques pédagogiques, en France et dans le monde, d’analyser l’apport des neurosciences et de considérer l’organisation des enseignants et des établissements. J’avais déjà participé à une mission pour la précédente Ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, dont une partie des conclusions pourra être reprise (formation des enseignants au numérique et algorithme pour tous notamment).

Enfin, l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques dont je suis vice-président a également été saisi pour s’exprimer sur le renouvellement de l’interdiction du glyphosate. 

Cette journée d’université de rentrée a donc été un succès et nous tenions à remercier tous les militants qui se sont investis dans sa préparation ainsi que toutes les personnes y ayant pris part. Quel meilleur moyen pour lancer notre travail commun ! 

- Jérémy FASS, Candice FOEHRENBACH, Théo LAZUECH (co-organisateurs de la journée)

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly